Une heureuse nouvelle

Une heureuse nouvelle

 

 

29,7 cm, 2 kg et 5 cm de tour de taille : un beau bébé malgré un accouchement laborieux !

 

 

 

 

41 pages à remplir sur 12 formulaires

25 réimpressions suite à erreurs malencontreuses

1 mois et demi de collecte de documents

35 appels téléphoniques

d’innombrables imprécations

77 copies certifiées conformes

143 originaux, dont 98 relevés bancaires

599 photocopies

10 vérifications avant fermeture de l’enveloppe

un mandat international

45 minutes à la Poste

23 euros de frais de port

6 kilos de raclette pour le soutien moral et

67 litres de bière

ont été nécessaires pour sa réalisation !

C’est avec une joie et un soulagement immenses que nous vous annonçons que notre bottin est parti pour Fredericton il y a quelques jours. Il devrait faire la joie de nombreux agents d’immigration, à qui nous souhaitons de tout cœur (vraiment) bon courage pour vérifier les 17 comptes bancaires de Martin et les 253 voyages de Martine hors du territoire ces dix dernières années.

Ce dossier envoyé, c’est une énorme partie du processus qui s’achève. On nous annonce environ 4 mois de délai pour la province et 6 mois pour le fédéral… Maintenant, on peut se détendre et oublier un peu les paperasseries ! Un bon vin d’érable, ça aide à ne pas trop se ronger les ongles en attendant les réponses…

   Envoi dossier provincial et fédéral Nouveau-Brunswick

Et maintenant ? On enfile des perles ?

Voici le petit parcours de notre dossier :

parti de Lyon le 20 septembre 2013, il devrait arriver sous peu à Fredericton, dans les bureaux des services d’immigration de la province. C’est là qu’y sera étudié notre dossier provincial uniquement.

S’il manque des pièces, nous aurons 30 jours (et un peu de stress) pour les renvoyer. Normalement, d’ici décembre ou janvier 2014, nous recevrons une lettre d’invitation de la province à venir nous installer au titre des candidats des provinces (on croise tous les doigts, hein).

[Aparté : une fois cette lettre d’invitation obtenue, nous pouvons en théorie prétendre à un permis de travail provisoire qui nous permettrait de venir nous installer au plus tôt. Mais on vous en reparlera.]

Les services d’immigration provinciaux transmettent alors eux-mêmes le dossier fédéral. C’est magique ! Pouf ! Direction Sydney, en Nouvelle-Écosse, aux services d’immigration fédéraux.

Si notre dossier est jugé satisfaisant, nous serons invités à nous plier à une visite médicale afin de prouver que notre état de santé ne va pas creuser le déficit de la sécu canadienne, à fournir un casier judiciaire afin de prouver que nous n’avons jamais été condamnés pour détournement de fromage et je crois que c’est tout.

Et après encore quelques semaines ou mois d’attente insoutenable, nous devrions obtenir le fameux sésame nous permettant d’aller nous installer là-bas pour de bon.

 

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réactions au sujet de « Une heureuse nouvelle »

Laisser un commentaire