Archives de
Étiquette : poutine

Trois jours à Montréal

Trois jours à Montréal

Les jours de congés de Martin se comptant sur les doigts de deux mains, nous n’avons pas tergiversé très longtemps en apprenant que le week-end de Pâques donnait droit non pas à un, mais à deux jours fériés à la suite ! Deux jours fériés, absolument ma bonne dame : le vendredi saint et le lundi de Pâques.

Il n’en fallait pas plus pour nous évader, et après avoir hésité entre Montréal et Boston, c’est finalement vers Montréal que nous nous sommes dirigés, à la faveur d’un passeport presque périmé de Martine qui ne voulait pas prendre le moindre risque de se faire refouler des États-Unis.

On reviendra sur l’expérience de la conduite longue distance (dix heures de route au bas mot, une aventure en soi) une prochaine fois, aujourd’hui, place aux photos !

Jour  1 : le Plateau

Arrivés à 15 heures, nous avons décidé de rester tranquillement dans le quartier où nous logeons : le Plateau Mont-Royal, également surnommé « le ghetto des maudits Français de France » puisque c’est généralement là où se retrouve nos chers compatriotes qui débarquent à Montréal, en PVT ou autre. On ne va pas vous mentir : on les comprend. Le quartier est hyper agréable, avec plein d’arbres, des immeubles de trois étages max et leurs petits escaliers extérieurs excessivement photogéniques, plein de petites boutiques bobo et une concentration de boulangeries-pâtisseries à faire pâlir la rue du Commerce à Paris.

P1080544P1080541

Jour 2 : le centre ville, la ville souterraine et le vieux Montréal

À la faveur d’un saut à l’office de tourisme (rue Peel), nous découvrons le centre d’affaires de Montréal, entre gratte-ciels, gare monumentale et démesure toute nord-américaine. Nous enchaînons sur une courte visite d’une fraction de la ville souterraine (immense agglomérat de centres commerciaux souterrains), de la rue Sainte-Catherine, très marchande.

Nous voulions visiter le Biodôme, dont tout le monde nous dit le plus grand bien. Conseil d’ami : le samedi de Pâques, mieux valait arriver tôt. À 13 h, environ 15 000 familles faisaient la queue pour tenter d’y entrer. Nous avons donc rebroussé chemin en faveur d’une promenade dans le vieux Montréal via le quartier chinois et d’une ascension du Mont-Royal pour admirer la vue.

P1080566 P1080570 P1080572 P1080578 P1080579 P1080585 P1080588 P1080596 P1080601 P1080613

Jour 3 : re le Plateau

Nous sommes partis en début d’après-midi et avons simplement consacré la matinée à flâner et fouiner dans les bouquineries de la rue Mont-Royal. Décidément ! Mais elle fait au moins 2 km de long, impossible de se lasser…

P1080518

Bonnes adresses

  • Une crêpe ?, 425 rue Mont Royal, la galette tomates séchées-aubergines-fromage est une tuerie.
  • La Banquise, 994 rue Rachel, LA poutinerie des touristes de Montréal. Venir tôt ou réserver, c’est bondé. Mais délicieux.
  • Omaï prêt-à-manger, 482 rue Sainte-Catherine, pour manger vietnamien pas trop cher
  • Blanc de Blanc, 248 rue Villeneuve, café à la berlinoise (entendre : joyeux fourre-tout dépareillé) tenu par des Français avec de chouettes jus de fruits et une ambiance bien bobo comme Martine les aime.

P1080619

Clique ici pour t’abonner à notre lettre d’information

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tranches de vie : mars 2015, et ça repart

Tranches de vie : mars 2015, et ça repart

Comme nous aimons bien trouver des signes à chaque mois, on peut dire le mois de mars a été placé sous le signe de… l’hiver ? De la gourmandise ? De l’hiver gourmand ? Vous allez vite découvrir notre fil rouge…

Nous avons eu la joie de recevoir des amis belges, français et canadiens de tous bords pour une fantastique soirée « vins et fromages » qui, loin d’être aussi classe que son nom pourrait le suggérer, a surtout été l’occasion de s’empiffrer de bons fromages aussi bien français que locaux (le petit cheddar fumé au bois de pommier était un délice !). Nous avons remarqué que les fromages sous vide envoyés de France ne tiennent pas toujours la distance et qu’il faut les manger sous un mois maximum après réception, sous peine de les voir devenir beaucoup trop forts  : quoi de mieux que d’en faire profiter notre nouveau cercle social ?

P1080326

Une fois Martine revenue du Mexique, nous sommes allés deux jours à Fredericton, la capitale provinciale. On aurait aimé que cette sortie fasse l’objet d’une chronique mais malheureusement, il faisait froid. Et moche. Et venteux. Nous n’avons donc pas fait grand chose hormis manger de la poutine, profiter de notre chouette Bed & Breakfast victorien (le Carriage House Inn) et papoter avec une amie d’enfance de Martine. Celle-ci vit à Toronto et venait dans le NB pour le travail : une occasion toute trouvée de se revoir ! Nous avons passé un excellent moment ensemble 🙂

P1080341P1080330P1080342

Nous avons essayé le ski de fond, enfin ! Une fois de plus, c’était gratuit : le parc Centenaire accueillait une journée de sports d’hiver gratuits le samedi 28 mars, et nous en avons profité pour faire une balade revigorante dans les bois. Martine n’en avait pas refait depuis trois ans mais hormis quelques courbatures, tout s’est bien passé, aucun membre cassé à déplorer et c’était l’fun ! Mais quelle idée de débuter le ski de fond aussi tard, je vous le demande bien ? Nous allons désormais devoir attendre la saison prochaine pour recommencer, car la neige fond à vue d’œil ces jours-ci.

P1080467_1080456-bis

Martin a aussi essayé la sortie en raquettes de nuit au parc Kouchibouguac grâce au MAGMA pendant mon séjour au Mexique. Nous n’avons pas de photo mais le parc étant une réserve de lumière, il semblerait que la sortie nocturne ait été magnifique.

Sachez, chers amis, que l’on peut trouver de la tartiflette à Moncton : c’est au Manuka que cela se passe, et nous avons essayé entre amis. Pas de reblochon en vue mais un fromage des Îles de la Madeleine, qui faisait une composition moins forte en goût mais tout aussi savoureuse.

P1080385

Enfin, le mois s’est terminé sur un atelier pour apprendre à… faire son pain au levain ! Comme nous allons bientôt le voir (promis, l’article sur les supermarchés arrive tout bientôt !), il faut parfois mettre la main à la pâte pour recréer ce que l’on connaît, et le levain semble assez polyvalent y parvenir. Nous sommes donc les heureux propriétaires de « Blob », notre levain domestique qui dort bien sagement dans son frigo en attendant qu’on le nourrisse.

Si vous êtes à Moncton et qu’apprendre à faire votre pain au levain vous intéresse, je vous conseille de contacter Annie Labranche, nutritionniste holistique agréée et aussi une amie !

 

P1080498

Bref, en mars, on n’a (presque) fait que manger (et n’oubliez pas que c’est le temps des sucres !). C’était un mois plutôt chargé, surtout alors que Martine est partie une semaine au soleil, non ? Avril s’annonce encore mieux avec l’arrivée en fanfare de la famiglia, qui débarque à la fin du mois. On se réjouit !

Clique ici pour t’abonner à notre lettre d’information

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ?

Rendez-vous sur Hellocoton !