Archives de
Étiquette : covoiturage

Riga

Riga

P1190140 P1190137       P1190180

Le quartier Art nouveau :

P1190133

P1190135

P1190205

P1190134

Le centre-ville historique :

P1190164

P1190188

P1190213

P1190179

P1190190

P1190200

P1190231

P1190185

P1190215

P1190222

P1190145

P1190174

P1190183

P1190191

P1190193

La gâteau d’anniversaire de Staline :

P1190209

Le marché couvert/ancien hangar à dirigeable :

P1190149

P1190154

P1190150

P1190151

P1190207

P1190226

P1190153

Avec mon hôte, Darta :

P1190237

P1190235

P1190238

Rendez-vous sur Hellocoton !
Tallinn

Tallinn

Le passage de la frontière et retour en Union européenne :

WP_001069WP_001072

Le centre historique :

P1190092P1190088 P1190083 P1190073      P1190019 P1190011 P1190004 P1180998 P1180993 P1180988 P1180983 P1180977 P1190094 P1190087 P1190078         P1190110

P1190075

P1190013

WP_001089

P1190006

Les quartiers périphériques moins touristiques :

P1190103

P1190036

P1190052

P1190060

P1190071

P1190121

P1190105

P1190051

P1190043

P1190041

P1190034

Rendez-vous sur Hellocoton !
À bord du Riviera Express

À bord du Riviera Express

C’est le cœur vaillant, la truffe au vent et les genoux qui jouent les castagnettes que j’ai embarque à bord du Riviera Express. Mis en service en 2010, il relie Nice à Moscou en 47 heures et des poussières. Ce train délicieusement désuet est une excellente façon de voir du pays lentement et sûrement. Idéal pour les phobiques de l’avion, les aspirants moines contemplatifs ou les voyageurs pas trop pressés. Départ hebdomadaire pour l’illumination bouddhique le samedi soir, et arrivée plus ou moins zen à Moscou le lundi soir, après avoir traversé

  • l’Italie
  • l’Autriche
  • la République tchèque
  • la Pologne
  • la Biélorussie
  • et enfin la Russie

…soit environ 2500 km. Ce joli périple est beaucoup moins désagréable qu il n’y paraît. Les heures s’écoulent différemment, on apprécie les Alpes autrichiennes au réveil, les plaines tchèques au coucher du soleil, on regarde la Biélorussie avec curiosité tant le spectacle semble sorti d’un autre siècle.

J’ai évidemment voyagé dans la classe la moins chère, 280 euros pour une place dans un petit dortoir de trois personnes. Seule dans mon compartiment, c’était aussi bien qu’en première. Mais je ne cache pas qu’à trois, le compartiment aurait vite pris une allure de cagibi plutôt insupportable.

Ambiance à bord :

 
P1180609  P1180633   P1180669

P1180587 P1180630P1180584

Autriche :

P1180621

P1180615

République tchèque :

P1180631

P1180638

Belarus :

P1180650

P1180647

P1180662

Russie :

P1180665

Rendez-vous sur Hellocoton !
Nice

Nice

 

P1180545 P1180552 P1180565 P1180568 P1180570 P1180578WP_001015P1180559 WP_001019 P1180574

Mes covoitureurs très enthousiastes et rassurants en ces moments incertains :

WP_001010

Rendez-vous sur Hellocoton !
Soixante paires de chaussettes

Soixante paires de chaussettes

Quand on part deux mois, on voyage plus léger que quand on part deux semaines. Évidence qui s’impose par les contraintes :

  • d’espace : pourquoi s’encombrer de 60 paires de chaussettes ?
  • de temps : pourquoi garder 30 paires de chaussettes sales avec soi pendant un mois ?
  • et surtout de bon sens : pourquoi s’encombrer quand on peut laver ? Pourquoi porter 18 kg quand on peut en porter 9 ?…

L’idée est de trouver des vêtements qui ne fassent pas trop touristes, qui s’accordent bien entre eux et qui conviennent autant à une marche en forêt qu’à un apéro en ville, à des températures glaciales qu’à la douceur du printemps.

Mon voyage m’offrira la possibilité de laver mes vêtements chez mes différents hébergements : j’ai donc pensé mon sac en essayant d’obtenir le meilleur ratio poids/vêtements chauds. La fameuse technique dite de la « pelure d’oignon » s’est vite imposée. J’ai donc pris :

Vêtements :

  • deux pantalons qui ne craignent rien, ni le froid, ni les taches, ni l’hiver nucléaire
  • deux pulls en laine, superposables s’il fait vraiment froid (Russie, je te regarde !)
  • trois t-shirts à manches longues
  • deux leggings qui me serviront de pyjama et de caleçon s’il fait froid
  • un short et un t-shirt pour rester décente quand le reste sera en machine
  • deux débardeurs
  • sous-vêtements pour six jours
  • mes Converse fourrées qui ont fait leurs preuves au Nord du cercle polaire en mars l’an passé
  • des ballerines qui me serviront à délasser mes pieds fatigués le soir, voire de vraies ballerines en toute fin de séjour

Sac à dos Riviera express nice moscou vêtements

sac à dos riviera express nice moscou chaussures hiver froid

Bilan : j’hésitais à prendre un pantalon de moins et un pull de plus, l’avenir nous dira si j’ai eu raison ! Tous les vêtements ont été testés à 60°C pour un emmerdement minimal au niveau du lave-linge : à quoi ça sert de ne pas s’encombrer si c’est pour prendre des vêtements délicats à laver en 27°C en trois cycles, hein ?

Divertissements :

  • un cartoville de Moscou, parce qu’il n’y a apparemment pas d’office de tourisme et que je flippais à l’idée d’être sans carte
  • un guide « Week-ends en Europe » pour la lecture et les incontournables de chaque ville
  • ma liseuse plein de craquer de bons bouquins
  • les mots fléchés de Claude Abitbol, un incontournable des vacances !
  • un carnet pour écrire

sac à dos riviera express nice moscou lecture

Bilan : le carnet est lourd mais j’espère vraiment profiter du voyage pour écrire. Le Cartoville sera renvoyé par la poste ou confié à un covoyageur dès la semaine prochaine. Le carnet de mots fléchés sera jeté une fois fini.

Trousse de toilette :

  • brosse à dents
  • une petite serviette microfibre  qui sèche vite
  • crème solaire et crème hydratante pour ma petite peau sensible
  • savon à tout faire (dentifrice, shampooing, savon, déo)
  • des échantillons (dentifrice, shampooing) qui dorment depuis trop longtemps dans mon armoire à pharmacie
  • des médicaments de base : Doliprane, Immodium, Strepsils
  • petit peigne, petit miroir, petit coupe-ongles, pince à épiler
  • un rouge à lèvres pour être un peu maquillée sans s’encombrer de crayons, fond de teint ni de démaquillant
  • masque pour dormir dans le train

sac à dos riviera express nice moscou trousse toilette

Bilan : pas mal, même si les boîtes de médocs prennent de la place. Mais je sais qu’elles disparaîtront au fur et à mesure du voyage, à l’instar des échantillons et du savon.

Électronique :

  • appareil photo, chargeur et câble pour transférer mes photos
  • téléphone, chargeur et écouteurs
  • une multiprise (plus petite que celle sur la photo) pour tout recharger en même temps et ne pas se fâcher avec son voisin dans le train
  • une deuxième carte mémoire, parce que je les remplis assez rapidement !
  • un mini trépied pour faire de belles photos de nuit, parce qu’il va faire souvent nuit quand même 😉

sac à dos riviera express nice moscou chargeurs

Bilan : pourrait mieux faire si mon appareil photo était micro-USB, mais c’est un vieux modèle, du temps où on vendait encore quatre câbles propriétaires par appareil. Comme il fait de belles photos, je lui pardonne.

Accessoires :

  • chapka ET bonnet pour les grands froids
  • écharpe
  • gants et sous-gants (ça se voit que je redoute d’avoir froid ?)
  • parapluie
  • mouchoirs
  • thé et cadeaux pour mes hôtes
  • passeport et autres bricoles un peu indispensables comme le billet de train, les adresses des hébergements…

sac à dos riviera express nice moscou froid chapka hiver

Bilan : le parapluie est lourd mais je ne vois pas comment m’en passer sans avoir l’air d’un sac à patates. Les cadeaux aussi, mais je m’en délesterai assez vite. Le bonnet et les sous-gants seront sûrement confiés à un covoyageur à mi-parcours.

Tout ceci pour un poids total relativement satisfaisant de 9 kg (dont 2,5 kg juste pour le sac). Je sais que j’aurais pu faire plus léger, mais pour un premier long voyage, je crois que je ne m’en sors pas trop mal.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Martine ? Tu dépasses les bornes !

Martine ? Tu dépasses les bornes !

Le compte à rebours à commencé… Lancement le 22 février !

Trans-européenne Riviera Express voyage tour d'Europe covoiturage train Nice Moscou

En bleu canard, le trajet certain en train (Nice-Moscou direct par le Riviera Express, puis Moscou-Saint-Pétersbourg).

En bleu roi, le trajet en car, train, covoiturage, chameau… improvisé selon l’humeur du moment.

En bleu ciel, ce qui serait chouette mais rien n’est moins sûr.

Itinéraire approximatif (en gras, les week-ends) :

  • 22/02-24/02 : Nice, Riviera Express
  • 24/02-27/02 : Moscou
  • 28/02-03/03 : Saint-Pétersbourg
  • 03/03 Tallinn
  • Riga, Vilnius
  • Varsovie
  • 12/03-16/03 : Cracovie >Claudine
  • Auschwitz, Wroclaw
  • 21/03-24/03 : Berlin >Etienne
  • Hambourg
  • Copenhague
  • Stockholm ou autre ville danoise
  • Brême/Hambourg
  • Amsterdam, Gouda
  • Bruges/Lille
  • Luxembourg, Stuttgart
  • Munich > Pierre
  • Innsbruck
  • Vaduz
  • Zurich
  • Milan, Turin

Pas la peine de prendre les paris sur le fait que l’itinéraire final ne ressemblera pas du tout à ce qui était prévu : vous allez gagner.

Si vous voulez me rejoindre sur une ville ou un tronçon, faites-vous plaisir et envoyez-moi un mail ! Premier arrivé premier servi.

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !