Sortie : les phoques de Kouchibouguac

Sortie : les phoques de Kouchibouguac

Sur notre lancée de sorties ce mois d’août, nous sommes allés au parc de Kouchibouguac (qui s’écrit comme il se prononce) (« cou-chi-bou-gwak ») (mot compte triple) pour voir une colonie de phoques.

_1110592

Rendez-vous à 8 heures au Cap Saint Louis pour un petit briefing et récupérer l’équipement. Évidemment, certains éléments du matériel ne se prêtent PAS DU TOUT aux facéties.

WP_004397

Nous étions six dans le canot, ce qui était une bonne taille pour poser des questions au guide accompagnateur fort sympathique.

_1110627

Armés d’avirons, nous avons pagayé pendant une vingtaine de minutes avant de s’arrêter pour écouter une présentation de l’histoire et des coutumes des Mi’kmaq. Le canot est en fait doté d’un petit moteur électrique qui nous permet de continuer à avancer sans pagayer, pour reposer nos bras peu résistants déjà endoloris.

Encore une dizaine de minutes de pagayage, puis c’est une présentation des oiseaux du parc.

Nous accostons enfin à l’île des phoques. Ils sont là, et comment : il y en a 500. Voui Madame, voui Môssieur. 500 phoques.

On comprend enfin pourquoi nous avons été dotés d’une paire de jumelles chacun.

WP_004422-bis

C’est pour mieux voir les phoques mon enfant ! On les voit assez mal sur nos photos : repérez la longue bande noire qui dépasse de la plage en arrière-plan : tout ça, ce sont des phoques.

_1110598

En effet, c’est un peu décevant mais évidemment, on ne peut pas approcher des phoques comme dans un zoo, CQFD. Nous sommes arrivés à environ 300 mètres de la colonie, en nous rapprochant subtilement à pas de loup en se camouflant derrière les touffes d’herbe (en fait non).

Une fois la barre des 200 mètres franchie, un gros quart de la colonie s’est jetée à l’eau d’épouvante en nous voyant/entendant/sentant. Spectacle qui n’en reste pas moins hilarant, d’ailleurs (« TOUS À L’EAU LES HUMAINS ARRIVENT ILS SONT TROP PRÈS ÇA EMPESTE MAYDAY MAYDAY ! » – alors que nous n’étions qu’amour et envie de prendre tous les phoques dans nos bras pour leur faire un gros câlin collectif).

Pour vous consoler, voici ce que nous avons vu dans nos jumelles :

phoque gris kouchibouguaccolonie phoques canot voyageur oh hai seal

En reprenant la mer, le guide nous parle du mode de vie des Acadiens dans le parc au XIXe siècle, et nous pagayons silencieusement avant de revenir au port. Martine adore le calme incroyable quand on est si près de l’eau… En tout, la sortie aura duré trois heures. Nous vous la conseillons pour l’incroyable chance d’approcher une colonie de phoques et d’en savoir plus sur le parc ; par contre, n’ayez pas trop d’illusions sur le fait d’approcher les phoques de vraiment près. Et attention aux courbatures de l’épaule le lendemain !

_1110637

Au retour, n’hésitez pas à vous arrêter au restaurant La Sagouine à Bouctouche pour une bonne râpée, crêpe râpée ou poutine râpée (vous avez le choix de la râpure !) avec de la mélasse, du sucre roux ou du faux sirop d’érable, ce serait dommage de manger léger après une sortie si sportive, hein (ci-dessous, une râpée).

_1110641

Sortie en canot voyageur

Cap Saint Louis, route du Cap Saint Louis, Saint Louis de Kent

  • Réservations au 506 876 2443 ou à l’accueil du parc.
  • Visites en français le mercredi et le samedi, départ à 8 h 30
  • Jusqu’à dix personnes, 35 dollars par adulte

 

Clique ici pour t’abonner à notre lettre d’information

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 réactions au sujet de « Sortie : les phoques de Kouchibouguac »

Laisser un commentaire