Séquence gros sous : le coût d’une immigration

Séquence gros sous : le coût d’une immigration

Au pays des Bisounours, tout le monde peut immigrer gratuitement, en payant avec des arcs-en-ciels, de l’amour et de l’eau fraîche. D’ailleurs, je ne suis même pas sûre que la notion de « pays », de « frontières » et « d’immigration » existe chez les Bisounours, maintenant qu’on en parle.

Mais dans notre univers impitoyable, émigrer a un coût, plus ou moins contraignant selon que l’on va s’installer à Lausanne (Suisse) ou à Suva (Fidji). Le Canada assume son immigration choisie et le critère financier peut être rédhibitoire. La province demande aux couples de posséder environ 10 000 euros d’économies pour s’installer, nous l’avons déjà vu.

Dans notre cas, voici le total approximatif de la procédure (par personne) :

  • frais de voyage exploratoire : environ 1200 euros
  • frais divers liés au dossier (photos d’identité spéciales, frais de port du bottin, photocopies…) : 150 euros en tout
  • frais de traitement du dossier provincial : 250$ par dossier, soit 200 euros (non remboursables)
  • frais de traitement du dossier fédéral : 550$, soit 450 euros (non remboursables)
  • frais liés à la résidence permanente : 490$, soit environ 400 euros (remboursables si la demande n’aboutit pas)
  • frais de visite médicale : environ 200 euros

Ce qui nous fait donc déjà un rein 2200 euros par personne pour se voir attribuer la résidence permanente. Des justificatifs de fonds en béton sont demandés (pour notre part, nous avons fourni 98 relevés bancaires) et il est évident que le critère économique joue fortement dans la sélection des candidats. Pas de bras, pas de chocolat ; pas de fonds, pas d’immigration.

Cela choquera peut-être certains de nos proches, mais j’espère que si des candidats à l’immigration nous lisent, cela leur permettra d’avoir une idée claire de ce qui les attend (chers inconnus, laissez-nous un commentaire ! ça nous fait plaisir). On ne demande pas une résidence permanente au Canada par-dessus la jambe, comme on demanderait une mutation à Montpellier.

Argent initiative stratégique nouveau-brunswickPlutôt mignonnes, les pièces canadiennes avec leurs animaux du cru, non ? Source et source de l’image ci-dessus.

S’y ajoutent ensuite des frais aussi inévitables que rigolos comme :

  • les frais de déménagement : environ 5 000 euros de conteneur
  • le remboursement de notre crédit immobilier actuel, en partie remboursé par nos futurs locataires
  • les frais de déplacement intercontinental (avion, location d’une voiture en attendant d’en acheter une, hôtel en attendant de trouver un appartement…) : 1500 euros
  • les frais d’installation (achat d’une voiture, caution de l’appartement…) : 3 000 $ pour une voiture d’occasion, 1500 $ pour la caution et le premier mois de loyer, peut-être quelques centaines de dollars en meubles, l’installation d’une ligne Internet, l’achat de téléphones portables… Les 10 000 euros exigés dans le dossier ne seront pas de trop pour l’ensemble de la procédure !

Tout ça pour dire qu’une immigration, ça coûte (très) cher et Martin, également surnommé Le Radin, a des fois des vertiges en y pensant. C’est pour ça que nous n’y pensons pas trop. Nous avons les fonds nécessaires, ils seront dépensés, c’est pour la bonne cause, point barre.

Mais après avoir investi autant d’efforts, de temps et d’argent à cette nouvelle installation, il est certain nous savourerons notre nouvelle vie à Moncton !

 

Ça vous a plu ? Vous en voulez encore ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

5 réactions au sujet de « Séquence gros sous : le coût d’une immigration »

  1. Et oui, quand on fait les comptes, ça fait parfois peur!!!!
    J’apporte une modif qui adoucira (très très légèrement) le tableau: les frais de traitement du dossier provincial sont de 250$ pour le dossier complet (et non pas par personne).
    ça va déjà mieux, non? 😉
    Et puis on ne compte pas les divers petits frais « oubliés » liés à l’installation: la cautions électricité, les frais de permis de conduire…
    Ah, je crois qu’on a perdu Martin sur crise cardiaque… 🙂

    1. J’avais précisé « 250$ par dossier » pour le provincial mais merci d’avoir levé la confusion 🙂

      Je savais bien que j’aurais oublié quelques frais supplémentaires ! Est-il d’ailleurs possible de penser à tout ? 😉 Finalement, immigrer revient tellement cher qu’on n’est plus à 500 euros près si on doit rajouter des éléments auxquels on n’avait pas pensé, comme le permis de conduire (je l’avais complètement oublié, ce coquin !)…

  2. Non, non, Martin n’est pas radin… il considère avec circonspection toute dépense, a assez peu de besoin : un ordi et une bonne connexion suffisent à remplir ses jours (et ses nuits), et s’il y a un quidam doué pour jouer avec lui quelque part sur la planète il est heureux!
    Martin est économe, très… mais également généreux : il fait de superbes cadeaux, sans compter.
    Bref, Martin est complexe!
    Martine tes billets nous réjouissent (comme votre projet de départ!)et nous n’en manquons aucun. Informatifs, mais si drôles! Bon nous avons (outre les détails des formalités, monstrueuses…) noté que vous gardez le chat, laissez la machine à croques… et nous attendiez avec 20kg de fromage!!

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article qui m’est bien utile pour chiffrer un peu ce que je dois économiser ! Nous aimerions immigrer à 3 (2 adultes, un enfant de 7 ans) et un chat, une chienne. Dur dur, n’est-ce pas ?!
    Je suppose donc que le budget s’alourdit encore 🙂

    Petite question  » le remboursement de notre crédit immobilier actuel, en partie remboursé par nos futurs locataires « , vous avez acheté pour louer ?

    Merci et belle journée,

Laisser un commentaire